AUGMENTATION MAMMAIRE PAR PROTHÈSES

En tant que véritable indicateur de séduction féminine, la poitrine fait l’objet de nombreuses convoitises auprès de la gente masculine. Cependant, lorsqu’elle demeure peu volumineuse, plate ou inexistante, elle serait la source de problème esthétique et psychologique.

La pose d’implants mammaire, est un traitement de l’ «hypotrophie mammaire» qui se définie par un volume mammaire insuffisamment développés par rapport à la morphologie d’une femme sous l’effet d’un insuffisant développement de la glande à la puberté ou de façon secondaire à cause d’une perte du volume glandulaire suite à une grossesse, un amaigrissement ou des perturbations hormonales.

Il faut noter, que le manque de volume des seins est parfois associé à une ptôse en forme de poitrine «tombante» avec affaissement de la glande, une distension de la peau et des aréoles trop basses.

A qui s’adresse la pose de prothèses mammaires?

Il s’agit de la technique de référence en chirurgie esthétique des seins indiquée pour une femme qui présente:

Des seins tubéreux,

Une asymétrie entre les deux seins,

Une hypotrophie mammaire en forme de seins trop petits,

Une absence totale de glande mammaire,

Un affaissement de la poitrine.

 

Augmentation mammaire, la consultation préopératoire.

 

En réalité, les implants mammaires sont de différentes formes et tailles et dont le choix dépend du résultat esthétique souhaité et la taille finale des seins. D’où l’importance d’une consultation auprès du chirurgien esthétique afin de déterminer le type d’implant en donnant une idée sur les résultats finaux.

 

Dans le cadre de la stratégie opératoire,  seront prédéterminés l’emplacement des cicatrices, le type et la taille des implants ainsi que leur positionnement par rapport au muscle.

 

Augmentation mammaire, le déroulement.

Le chirurgien esthétique commence en réalisant une incision d’environ 4 cm pour pouvoir introduire les prothèses mammaires dans un espace aménagé. En pratique, la prothèse serait en position retro-glandulaire, retro-pectorale ou en dual plan.

Pour traiter une ptôse mammaire associée, le praticien va réduire l’enveloppe cutanée du sein pour le faire remonter par la pratique d’une «mastopexie» qui consiste en une  résection de peau.

Dans la salle d’opération, il faut compter 60 minutes en moyenne sous anesthésie générale et dans le cadre d’une hospitalisation de 24 heures.

Augmentation mammaire, les suites opératoires.

Des œdèmes, des ecchymoses et une gêne à l’élévation des bras persistent pendant quelques jours.

7 jours de repos est à prévoir, alors que la reprise des activités sportives n’est possible qu’après 2 mois.

Il reste rare que des complications liées au geste chirurgical soient visibles, à savoir:

Une altération de la sensibilité de l’aréole pendant les premiers mois,

Une infection qui fait appel à la prise d’antibiotiques,

La formation de plis ou un aspect de vagues du fait de la souplesse des prothèses.

Augmentation mammaire, le résultat.

Immédiatement, la patiente peut constater le nouveau volume de ses seins.

Au bout de 3 mois, les seins auront un aspect considérablement amélioré avec une apparence naturelle. Il faut souligner, que la durée de vie des implants mammaires est de 12 ans en moyenne.

lNTERVENTION 
TARIF
SEJOUR
AUGMENTATION MAMMAIRE
2750/ 2850 euros
4 jours / 5 nuits
Silicone breast implant.jpg

CHIRURGIE MAMMAIRE AVEC UNE TOUCHE MODERNE